Honoré d’Estienne d’Orves

Honoré d'Estienne d'Orves

Père de quatre enfants et militaire de carrière dans la marine française, Honoré d’Estienne d’Orves rejette l’armistice et rejoint à Londres, le général de Gaulle. Nommé à la tête du 2° bureau, un organisme chargé du renseignement pour la France Libre, et désireux de passer lui-même à l’action, il quitte l’Angleterre et rejoint clandestinement la France le 22 décembre 1940.

Logé secrètement chez les Clément, une famille nantaise, il parcourt la Bretagne et réalise même plusieurs voyages à Paris pour recruter et développer sur réseau : le réseau Nemrod.

Organisation spécialisée dans l’espionnage, elle est chargée de se renseigner sur l’activité allemande en France : reconnaître les emplacements de l’aviation occupante, repérer les dépôts de munitions, d’essence (…), faire un état régulier des constructions ennemies, des mouvements de troupes et faire remonter les résultats des bombardements Alliés.

Dans le cadre de ses recrutements, il fait la connaissance d’un certain Alfred Gaessler, âgé de 20 ans. D’origine alsacienne, il présente l’incroyable avantage de parler Allemand et Anglais. L’opportunité est trop belle, il est engagé comme opérateur radio.

Est-ce parce qu’il est déjà au service de l’Allemagne ou bien est-ce suite à une querelle interne ? Gaessler, au cœur même du réseau Nemrod, trahi son recruteur et ses compagnons en dévoilant volontairement l’existence de l’organisation aux Allemands.

Arrêté par la Gestapo le 22 janvier 1941, il en sera de même pour la famille Clément, Honoré d’Estienne d’Orves est fusillé au Mont-Valérien le 29 août suivant avec 99 autres otages.

La veille de sa mort, il écrit ces quelques mots à sa sœur :  » Maintenant, je vais dormir un peu. Demain matin nous aurons la messe. Que personne ne songe à me venger. Je ne désire que la paix dans la grandeur retrouvée de la France. Dites bien à tous que je meurs pour elle, pour sa liberté entière, et que j’espère que mon sacrifice lui servira. Je vous embrasse tous avec mon infinie tendresse. Honoré « 

Mémoire de guerre

Devenir membre

Soutenir Fortitude

A propos de Fortitude

Parcourez le temps…

Revisitez les grandes années de la Seconde Guerre Mondiale et ses nombreuses actualités.

Une erreur détectée ?

Contactez-moi afin de rectifier au plus vite !

A propos de l’auteur du site fortitude
Contact
A propos du site internet Fortitude

Responsable de publication :

Matthieu MUGNERET

matthieu.mugneret@fortitude-ww2.fr

0

Pin It on Pinterest