PREMIERE ANNEE – N°UN

DIMANCHE 11 JUIN 1944

FORTITUDE

PRIX DE L’ABONNEMENT

Paris et départements – 300 F

Un numéro : 3 francs

Première classe

Son arrivée en Europe

Comme de nombreux soldats américains, James W. Sittler a débarqué en Angleterre le 5 avril 1944. Il participe, à partir du 10 avril, aux entrainements préparatifs du débarquement en France. Où va t-il débarquer et quand ? Il ne le sait pas encore. Mais cet exercice prendra fin le 4 juin de la même année.

La 90ème Division

Créée en 1917 et démobilisée deux ans plus tard, elle réapparaît en 1942. James appartenait donc à la 90ème Division d’infanterie de l’US Army. Une partie de cette dernière participe au débarquement de Normandie le 6 juin 1944 à Utah Beach. Le reste entre en combat le 10 juin pour prendre le village de Pont l’Abbé après avoir traversé la rivière du Merderet.

Le 358ème Régiment

Ce régiment a t-il participé au débarquement sur Utah Beach ? Difficile de savoir, aucune information ne semble pour l’instant le confirmer. Ce qui est certain, c’est que le régiment de James à principalement débarqué le 10 juin où ce dernier jouera un rôle crucial dans la bataille de Normandie. 

Qui est James W. Sittler ?

Pour réaliser mon premier portrait, le moins que l’on puisse dire, c’est que j’avais le choix… Trop de choix finalement. Par où commencer ? Par qui ? L’ordre des noms qui vont apparaître ici a t-il une réelle importance ? Pour moi, non. Mais pour les lecteurs ? Et puis je me suis souvenu de cette photo que j’ai prise au printemps 2018 lors de ma visite du cimetière américain de Colleville-Sur-Mer. Me suis-je déjà demandé qui était cet homme qui a laissé sa vie loin de son pays ? James, sera donc mon premier portait.

Quand et comment est mort James W. Sittler ? A vrai dire, aucune source peut nous le confirmer. Ce que l’on sait, c’est que le jeune soldat américain, à peine âgé de 18-19 ans appartenait à la 90ème Division d’Infanterie de l’US Army, commandée alors par le colonel James V. Thompson. Situé à quelques centaines de mètres à l’est de Pont l’Abbé, le 358ème Régiment s’engage au combat pour libérer le village juste après un puissant barrage d’artillerie lancé par les Alliés. Il est 13h30 ce 11 juin 1944 lorsque les allemands ripostent à la MG42 (mitrailleuses lourdes) jusqu’à la tombée de la nuit. James est certainement tombé durant ce dimanche après-midi. Pont l’Abbé est en ruine mais sera finalement libéré le 13 juin et définitivement mis hors de danger le lendemain, en début d’après midi.

Origines

Une fois de plus, les informations concernant cet homme se font rares et difficilement vérifiables. 

James W. Sittler est né en 1925 aux Etats-Unis de sa mère Ruth Marie Nute Sittler (1901-1988) et de son père William Ward Sittler (1837-1972).

Probablement originaire de l’Indiana, du comté de Kosciusko, il n’est cependant pas improbable qu’il ne s’agisse simplement que du lieu de son enrôlement dans l’armée américaine. Néanmoins, ses deux parents sont inhumés dans cette même région.

Décoré de la Purple Heart

Médaille militaire américaine (violette en forme de cœur), décernée au nom du Président des Etats-Unis aux soldats blessés ou tués au combat. Au revers de cette dernière est gravé « FOR MILITARY MERIT ».

James en sera décoré pour mort au combat le 11 juin 1944.

La prise de Pont l’Abbé

Cette périlleuse bataille aura coûté à la 90ème division plus 1700 blessés et 308 morts. James W. Sittler est l’un d’eux. 

La village est aux mains de la 91ème division Allemande et malgré un violant barrage d’artillerie, ces derniers ripostent longuement contre les avancées américaines et les libérateurs doivent même résister à une contre-attaque.

Pont l’Abbé sera finalement et définitivement libéré le 13 juin 1944 après donc, trois jours d’une longue et sanglante bataille.

Colleville-Sur-Mer : son dernier voyage

James W. Sittler repose aujourd’hui parmi les 9386 autres soldats, au dessus d’Omaha Beach dans le cimetière mémorial américain.

L’homme qui portait le matricule numéro 35227613 prolongera finalement sont trop court voyage sur le vieux continent pour l’éternité.

La bataille de Normandie

Elle fait suite au débarquement réussi du 6 juin 1944. La bataille de Normandie débute le lendemain, soit le 7 juin. Programmée pour une durée de trois semaines, elle ne prendra finalement fin que le 29 août, soit presque trois mois plus tard. Les Alliés payent le prix du sang, 37 000 morts et plus de 170 000 blessés. Les civiles français, essuient également de très lourdes pertes. Plus de 20 000 normands périssent, principalement sous les bombardements des villes et villages. Bien que pénible et terriblement meurtrière, cette bataille permet par le suite de libérer le France, ainsi que toute l’Europe entière de l’Allemagne Nazie.

Participez vous aussi !

Vous avez des informations supplémentaires concernant James W. Sittler ? Ou peut-être avez-vous remarqué des informations erronées ? N’hésitez pas à me communiquer cela le plus rapidement possible afin d’enrichir cette page. 

Google Maps

En chargeant cette carte, vous acceptez la politique de confidentialité de Google.
En savoir plus

Charger la carte

Vous aimez l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ?Rejoignez Fortitude sur Facebook !

Des témoignages, des photographies, des événements racontés et expliqués... et bien plus encore ! france année 1944

0

Pin It on Pinterest