Le grand bunker – Musée du Mur de l’Atlantique

Le Grand Bunker, Musée du Mur de l’Atlantique, situé à Ouistreham (14) est un site exceptionnel, pour ne pas dire une pépite en son genre. Installé dans un ancien poste de direction de tir allemand du Mur de l’Atlantique, ce musée vous transporte littéralement dans un autre temps, dans une autre vie. Ouvrez l’œil, affinez votre sens de l’orientation, bienvenue en 1942, au cœur de l’organisation Todt et de la défense allemande.

Le grand bunker

Musée du Mur de l’Atlantique

L’histoire du grand Bunker

En 1941, alors qu’une partie de la France est occupée par l’Allemagne nazie, les Etats-Unis d’Amérique entrent en guerre. Dès lors, Hitler craint à juste titre un débarquement Allié sur les côtes atlantiques. Rapidement et selon la directive du 23 mars 1942, l’occupant décide de renforcer les défenses des côtes, des ports et des bases sous-marines pour ainsi former le « Mur de l’Atlantique ».

Ce mur, long de 4 000 kilomètres, est sensé couvrir l’ensemble des côtes atlantiques françaises (du Sud-Ouest au Nord) jusque dans l’extrême Nord de la Norvège en passant par la Belgique, les Pays-Bas et le Danemark. Plus de 15 000 ouvrages fortifiés, en plus de nombreuses défenses, y sont prévus. Sa construction mobilise jusqu’à 291 000 travailleurs forcés et nécessite plus de 13 millions de mètre cubes de béton.

En Normandie, au cours du mois de juin 1944, le mur de l’Atlantique est inégalement terminé. Cependant, sur les 500 kilomètres de côtes présentes dans la région, on compte 200 000 obstacles installés sur les plages et 1 643 ouvrages bétonnés en plus de 368 autres, encore en cours de construction.

Le poste de direction de tir de Riva-Bella (Le Grand Bunker de Ouistreham) en fait parti. Sa construction débute en septembre 1943 et se termine en novembre de la même année. Il entre en service en juin 1944, une fois l’ensemble de ses équipements installés. Contrairement à la grande majorité des bunkers, celui-ci n’est pas enterré. Mesurant 17 mètres de haut, il permet une observation de la baie de Seine sur un rayon d’environ 40 kilomètres. Présenté sur cinq niveaux, il abrite alors des installations techniques sophistiquées pour l’époque : un système de ventilation, un poste de commandement avec central téléphonique, un poste de télémétrie ainsi que des dortoirs, une infirmerie, un observatoire et un canon antiarien de 20 mm perché à son sommet.

 

Visiter le musée du Mur de l’Atlantique

A première vue et lorsque vous suivez votre GPS, vous arrivez dans un paisible quartier résidentiel ! Ne vous faites pas avoir par les lieux, vous êtes au bon endroit. Car oui, si certains musées sont installés dans des locaux modernes et attirants, celui du Grand Bunker est, comme son nom l’indique, installé dans le bunker de Ouistreham. Ainsi et puisque les années passent, cet imposant ouvrage bétonné se retrouve aujourd’hui entouré de charmantes petites maisons. Si vous trouvez l’emplacement atypique, sachez que ce n’est que le début !

Allez savoir pourquoi, lorsque les Allemands construisent le Mur de l’Atlantique et donc le Grand Bunker, ils ne prévoient pas de le transformer un jour en musée. En soit, c’est finalement une bonne chose. Car si vous risquez, à plusieurs reprises, de vous taper le haut du crâne dans un passage trop bas ou bien de ne plus retrouver votre chemin, vous oublierez cependant rapidement d’avoir passé le « guichet » d’un musée au profit d’un sentiment fort d’être au cœur de l’histoire. Pour cause, les différentes scènes très justement exposées, les très nombreux objets et installations d’époques présentés peuvent vous faire perdre la raison. C’est un voyage dans un temps qui parait figé et où les lieux semblent encore habités par l’ennemi. L’atmosphère des années 40 de ce bunker parait intacte et finalement, on oublie rapidement les quelques rares éléments modernes, indispensables à l’accueil du public, pour se glisser dans la peau d’un personnage, acteur de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Le Grand Bunker - Musée de l'Atlantique

Dans ces lieux, ouvrez l’œil ! Il y a tellement de choses à voir, à déchiffrer et à dénicher. Le moindre détail peut s’avérer très captivant. On se surprend à s’émerveiller devant un banal objet ou équipement, tel qu’un téléphone ou encore même… un lavabo ! Oui, mais un lavabo des années 40 tout de même. C’est ce genre de détail qui rend le « voyage » exceptionnel et tellement immersif.

On se surprend mais on est également surpris de découvrir un tel niveau d’ingéniosité. Tout est parfaitement organisé, les différents niveaux peuvent ainsi communiquer entre eux et si l’ensemble de la bâtisse n’est pas climatisée, on apprend qu’il existait déjà un système de ventilation, lui aussi reconstitué. 

Des centaines, probablement même des milliers d’objets sont présents. A croire qu’ils sont là depuis 1944 et que leurs propriétaires circulent encore entre les portes blindées et les épais murs de béton. A certain moment, l’ambiance en devient même oppressante et à ce propos, évitez dans la mesure du possible les heures de forte affluence. Rappelons-le, c’est un bunker et vous ne trouverez pas de grandes salles pour reprendre votre souffle.

 

Le grand Bunker - Musée du Mur de l'Atlantique

Au sommet du poste de Riva-Bella

Pour terminer votre visite, et pour les plus courageux, le musée vous offre la possibilité de monter sur le toit du Grand Bunker. Si l’accès y est étroit, le petit effort en vaut très franchement la peine. A son sommet, vous vous glissez dans le rôle de l’observateur allemand et par la même occasion, vous imaginez rapidement l’angoisse que ces derniers ressentent probablement le jour du débarquement.

La stratégique vue sur les plages du D-Day est absolument incroyable et pour mieux se projeter, il faut imaginer ce panorama sans les habitations proches. 

Le grand Bunker - Musée du Mur de l'Atlantique

Que vous soyez ou non passionné par cette sombre période qu’est la Seconde Guerre Mondiale, je vous le dit sans aucun détour : visitez ce musée ! Cet endroit, notre patrimoine, est tout simplement incroyable. Il vous transporte le temps d’une heure ou deux dans une autre époque et dans une ambiance, dans une atmosphère que vous ne connaissez probablement pas.

Alors, lorsque la situation sanitaire de notre pays le permettra et si vous passez par cette magnifique région de Normandie, retenez bien le Grand Bunker de Ouistreham, vous ne le regretterez pas ! 

 

A propos du Musée

Site web du Grand Bunker – Musée du Mur de l’atlantique

Visite virtuelle du Grand Bunker 360°

Suivez le Grand Bunker sur Facebook

La Seconde guerre mondiale en France

Parcourez le temps…

Revisitez les grandes années de la Seconde Guerre Mondiale et ses nombreuses actualités.

Contribuez au site de Fortitude

Aidez Fortitude à se développer et à proposer de nouveaux contenus.

ça peut aussi vous interesser…
L'armée française des années 1930 à 1940

L’armée française des années 1930 à 1940

Edouard Daladier

L’improbable discours de Daladier après les Accords de Munich

La France déclare la guerre à l'Allemagne

La France déclare la guerre à l’Allemagne nazie

Une erreur détectée ?

Contactez-moi afin de rectifier au plus vite !

A propos de l’auteur du site fortitude
Matthieu Mugneret
Matthieu Mugneret
Parcourez le temps...

Revisitez les grandes années de la Seconde Guerre Mondiale et ses nombreuses actualités.

Une erreur détectée ?

Contactez-moi afin de rectifier au plus vite !

A propos de l'auteur du site fortitude
Contact
A propos du site internet Fortitude

Responsable de publication :

Matthieu MUGNERET

matthieu.mugneret@fortitude-ww2.fr

0

Fortitude

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT AU JOURNAL FORTITUDE !

Ne manquez pas l'actualité de Fortitude ! Rejoignez la communauté et recevez gratuitement nos derniers articles.

Merci ! Vous êtes maintenant abonné à Fortitude !

Pin It on Pinterest

Share This