Philippe Leclerc : évasion à bicyclette

« C’est la mienne »

Avant de rejoindre l’Angleterre pour la France Libre, la capitaine Leclerc à dû s’extirper des mains allemandes avec une certaine audace.

Blessé lors de la bataille de France, il est hospitalisé à Avallon en Bourgogne lorsque les Allemands arrivent. Deux jours plus tard, le 17 juin 1940, il parvient à s’échapper en se faisant passer pour un simple soldat et non un officier.

Il décide alors de se rendre à Etaules, un petit village voisin où la belle famille de l’une de ses sœurs possède un château. Mais lorsqu’il arrive sur place ; plus personne. Il tombe en revanche sur une unité de soldats allemands bien occupée à déguster la cave du propriétaire.

Profitant avant cela d’emprunter des vêtements civils, il croise un ennemi dans la cour du château sur une bicyclette toute neuve. C’est avec une audace incroyable et même une certaine autorité qu’il lui dit : « c’est la mienne ». Il l’enfourche et continue sa route.

Plus tard, il rejoint Paris et apprend l’appel du général de Gaulle. Il parviendra à le retrouver à Londres, non sans difficulté, le 25 juillet 1940.

Fortitude Story

Fortitude Story

Témoignages de guerre

Témoignages de guerre

Mémoires de guerre

Mémoire de guerre

A propos de Fortitude

Parcourez le temps…

Revisitez les grandes années de la Seconde Guerre Mondiale et ses nombreuses actualités.

Une erreur détectée ?

Contactez-moi afin de rectifier au plus vite !

A propos de l’auteur du site fortitude
Contact
A propos du site internet Fortitude

Responsable de publication :

Matthieu MUGNERET

matthieu.mugneret@fortitude-ww2.fr

Vous aimez l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ?Rejoignez Fortitude sur Facebook !

Des témoignages, des photographies, des événements racontés et expliqués... et bien plus encore ! france année 1944

0

Pin It on Pinterest