Le sous-marin Surcouf

Coulé dans la nuit du 18 au 19 février 1942

Dans la nuit du 18 au 19 février 1942, le sous-marin français Surcouf, le plus grand du monde de son époque, disparait soudainement des radars en pleine mer des Caraïbes. D’une longueur de 110 mètres et capable de s’enfoncer jusqu’à 80 mètres sous l’eau en toute sécurité, ses canons sont capables de tirer chacun trois obus de 120 kg à la minute et à une distance de 26 km. Bien qu’il rencontre régulièrement de nombreuses défaillances techniques, il en reste néanmoins une arme redoutable et fait la fierté de la Marine nationale.

L’enquête française conclue à une méprise selon laquelle un hydravion américain, chargé de défendre le secteur dans lequel se trouvait le Surcouf, aurait bombardé le sous-marin en le confondant avec un sous-marin allemand ou japonais. Dans ce terrible naufrage, 126 marins Français et 4 Britanniques perdent la vie dans des conditions que l’on imagine bien atroces. Les corps de ces malheureux sont, dans les jours qui suivent, déposés par la mer sur les plages de la Pointe San Blas. Ils sont recueillis et ensevelis par la population locale, les Indiens Kunas.

Le sous-marin Surcouf reçoit la Médaille de la Résistance avec rosette par décret en date du 29 novembre 1946. En mai 1940 et alors qu’il se trouvait à Brest, le Surcouf alors sous les ordres du capitaine de frégate Martin, avait décidé de gagner Plymouth afin d’éviter de passer aux mains ennemies. Il fut cependant saisi par les Britanniques au cours de l’opération Catapult au prix de quatre morts ; un marin français et trois britanniques.

Aujourd’hui encore, l’épave du sous-marin gît sous 3000 mètres de fond.

Des faits racontés au jour le jour, des histoires...

Fortitudeww2

Des lieux de mémoire, des objets, des souvenirs...

Nouveau Fortitude.ww2

Des documentaires, des témoignages, des vidéos courtes...

Nouveau Fortitude

Parcourez le temps...

Revisitez les grandes années de la Seconde Guerre Mondiale et ses nombreuses actualités.

Une erreur détectée ?

Contactez-moi afin de rectifier au plus vite !

A propos de l'auteur du site fortitude
Contact
A propos du site internet Fortitude

Responsable de publication :

Matthieu MUGNERET

matthieu.mugneret@fortitude-ww2.fr

© 2022 Fortitude. Tous droits réservés

0

Pin It on Pinterest