L'aube à Birkenau - Simone Veil, David Teboul

Caractéristiques et informations

  Date de parution 20 novembre 2019
  Auteurs Simone Veil ; David Teboul
  Editeur Les Arnes
  Format 16 cm x 23 cm
  Nombre de pages 281
  ISBN 1037500903

Résumé

L’aube à Birkenau

« La guerre avait fauché une génération. Nous étions effondrés. Mon oncle et ma tante avaient beau être médecins, ils ne possédaient plus rien. Leur clientèle avait disparu. Leur maison avait été pillée. Leurs économies avaient fondu. Le lendemain de mon arrivée à Paris, comme ils n’avaient ni argent ni vêtements à m’offrir, c’est une voisine qui m’a secourue avec une robe et des sous-vêtements.

Il régnait dans la maison une atmosphère de désolation. Il n’y avait plus le moindre meuble. Les miroirs avaient été volés, à part ceux qui étaient scellés aux murs et que les pillards n’avaient pas pu emporter. Je faisais ma toilette matinale devant un miroir brisé par une balle. Mon image y apparaissait fissurée, fragmentée. J’y voyais un symbole.

Nous n’avions rien à quoi nous raccrocher. Ma sœur Milou était gravement malade, mon oncle et ma tante avaient perdu le goût de vivre. Nous faisions semblant de vouloir continuer. »

En rapport avec l’Histoire de la Shoah

Un Album d'Auschwitz

Un album d’Auschwitz

Trois historiens reconnus et spécialistes de la persécution des Juifs d’Europe, Tal Bruttmann, Stefan Hördler, Christoph Kreutzmüller, ont mené un remarquable travail d’enquête...

La rafle du Vel d'Hiv - Laurent Joly

La rafle du Vel d’Hiv

La rafle dite du « Vel d’Hiv » est l’un des événements les plus tragiques survenus en France sous l’Occupation. Les 16 et 17 juillet 1942, 12 884 femmes, hommes et enfants, répartis entre Drancy et le Vel d’Hiv, ont été arrêtés par la police parisienne...

Prisonnier volontaire - Jack Fairweather

Prisonnier volontaire

Witold Pilecki, 38 ans, père de deux enfants, sans passé politique, décide d’infiltrer Auschwitz pour monter un réseau clandestin...

Drancy - Maurice Rajsfus

Drancy

Véritable antichambre des camps d’extermination nazis, le camp de Drancy fut le site de trois années de terreur et de violences orchestrées par la Gestapo, mises en œuvre par la police française.

error: Contenu protégé

Pin It on Pinterest