Les trois jours qui ont fait tomber la France

Caractéristiques et informations

  Date de parution 26 avril 2023
  Auteur François Gatineau
  Editeur L’artilleur
  Format 14 cm x 22 cm
  Nombre de pages 302
  ISBN 2810011672

Résumé

Les trois jours qui ont fait tomber la France

Lors de l’effondrement de la France en juin 1940, on n’a souvent retenu que le conseil des ministres du 16 juin à Bordeaux où le président du conseil Paul Reynaud s’efface pour laisser la place au Maréchal Pétain.

Pourtant, ce livre construit sur toutes les archives disponibles à Paris et à Tours, montre que le gouvernement Reynaud qui quitte la capitale dans la confusion des routes de l’exode le 10 juin est combattif et n’envisage pas une minute la capitulation.

Six jours plus tard, tout a changé et l’esprit est à l’acceptation de la défaite. Que s’est-il passé ?

François Gatineau montre que c’est en Touraine, entre le 11 et le 13 juin que la « bascule » intervient. Plongé dans le désordre le plus total des routes et des communications, le gouvernement se désunit et les plans des uns et des autres se révèlent. Au cours de deux conseils des ministres au château de Cangé, les itinéraires se séparent.

  • La fuite du gouvernement Reynaud sur les routes de l’exode n’avait jamais été étudié en détail, heure par heure.
  • Les relations entre ministres et entre militaires français et anglais au cours de ces trois jours fatidiques n’avaient jamais été disséquées aussi minutieusement.

François Gatineau est aviateur et historien.

En rapport avec l’Histoire politique

La collaboration Staline-Hitler - Livre Seconde Guerre mondiale

La collaboration Staline-Hitler

Depuis l’invasion de l’URSS par l’Allemagne, la propagande et à sa suite l’historiographie soviétiques présentent le pacte germano-soviétique comme le fruit de la suprême habileté de Staline : devant le refus manifesté par la France et l’Angleterre de s’entendre avec
l’Union soviétique...

Nous étions seuls - Gérard Araud

Nous étions seuls

L’Allemagne n’accepte pas sa défaite et se sent humiliée par le traité de Versailles. L’Angleterre, qui a limité les pertes grâce à sa géographie, trouve que la France se plaint trop. Quant aux États-Unis, ils n’ont qu’une obsession : récupérer l’argent prêté.

L'Aigle et le léopard - Livre Seconde Guerre mondiale

L’Aigle et le léopard

Après la chute de la France, en juin 1940, l'Angleterre a bien failli faire la paix avec le IIIe Reich et accepter le partage du monde qu'Hitler lui proposait depuis son arrivée au pouvoir...

Mai-Juin 1940 : les causes de la défaite - Dominique Lormier

Mai-Juin 1940 : les causes de la défaite

La défaite de 1940 a ébranlé la France entière ainsi que la communauté internationale. Une des plus grandes puissances du monde, une armée de près de cinq millions d’hommes était vaincue en quelques semaines.

error: Contenu protégé

Pin It on Pinterest